Pers

Toulouse : le MIN centralise et expédie l’aide humanitaire pour l’Ukraine

Mon/Mar/J

Toulouse : le MIN centralise et expédie l’aide humanitaire pour l’Ukraine

Marie-Christine enregistre les dons de -particuliers au MIN./ DDM, Laurent Dard. Marie-Christine enregistre les dons de -particuliers au MIN./ DDM, Laurent Dard.

Guerre en Ukraine, Toulouse, Haute-Garonne
Publié le 07/03/2022 à 18:05
l'essentiel Le MIN de Toulouse centralise les dons de particuliers, entreprises et collectivités. Après que des bénévoles les aient triés, ces objets sont envoyés au marché de gros de Lublin en Pologne où la Croix rouge les achemine jusqu’aux réfugiés.


Du lait en poudre pour bébé, des couches, des vêtements chauds, des couvertures, des béquilles, un fauteuil roulant mais aussi de l’huile, des croquettes pour chien, des médicaments… Voici quelques-uns des dons qui étaient déposés,ce matin, au 3 impasse du Marché Gare, à Toulouse, par des particuliers.
Cette opération de solidarité en faveur de l’Ukraine, centralisée au MIN, a pour but de réunir à la fois les dons des particuliers, mais aussi des professionnels et des collectivités locales sur un même site pour les acheminer au plus près des nécessiteux.
« Nous avons décidé de centraliser les dons d’abord parce que la logistique est notre métier. Nous avons ici des unités de stockage, des transporteurs et surtout la capacité d’agréger des volumes. Nous sommes par ailleurs réunis dans le cadre de l’Union mondiale des marchés de gros, auquel appartient le marché de gros de Lublin en Pologne, situé à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne. Grâce aux groupes Jimenez Transport et Labatut, nous travaillons en relais pour acheminer les dons aux réfugiés ukrainiens via la Croix Rouge polonaise », annonce Maguelone Pontier, directrice générale du MIN de Toulouse.
Pour l’heure, les dons sont stockés au MIN, au Comptoir à la Une, loué par Thomas Chérubin. Pour ceux qui ne pourraient pas venir jusqu’au MIN, des restaurants partenaires de Thomas Chérubin collectent aussi des dons en ville et en périphérie , au Lac du Bistroquet à Aussonne et au Bistroquet A La Une à Toulouse.
Ensuite, une kyrielle de bénévoles œuvrent à leur tri. C’est le cas de Marie-Christine, infirmière bénévole aux « Hussards blancs de la santé », qui répartit les produits dans trois box : bébé et produits d’hygiène, vêtements et médicaments. « Je suis venue parce que j’avais envie de participer à ce grand élan solidaire », explique l’infirmière.

Où faire des dons en nature et financiers ?

- Depuis le début de la guerre en Ukraine, le collectif Ukraine Libre Toulouse organise deux collectes par semaine : à Bruguières (97 Impasse de Toulouse), du lundi au vendredi (9h – 17h30) et le samedi (14h – 17h) et à Toulouse (118 Route de Narbonne, Campus Paul Sabatier, Bâtiment 3PN), du lundi au vendredi : 9h à 17h et le samedi de 14h à 17h.
- A Colomiers, le « Centre de collecte solidarité Ukraine », situé avenue Yves-Brunaud, au Complexe sportif de Capitany, est ouvert les mercredis et vendredi de 14h à 18h et les samedis de 9h à 12 h, pour collecter les dons.
- La Croix Rouge appelle à des dons financiers via la plateforme : https://donner.croix-rouge.fr/urgence-ukraine/ ou par chèque à l’ordre de « CRF – Conflit Ukraine 2022 » envoyé à l’adresse suivante : Croix-Rouge française, CS20011, 59895 Lille Cedex 9.

« On récupère aussi des pâtes, de la farine, des couches… qui arrivent sur palettes depuis des entreprises », ajoute Nathalie Capdevielle. Directrice de l’agence événementielle « Quai des étoiles », elle s’est pleinement investie dans la mise en place de cette chaîne solidaire en faveur de l’Ukraine, au MIN, « parce qu’une partie de ma famille est ukrainienne », explique-t-elle.
Pour sa part, la Protection civile qui se charge de collecter les dons auprès des mairies, se dit ravie de son partenariat avec le Grand Marché de Toulouse. « Le MIN va nous aider dans la mesure où notre infrastructure est saturée sur Toulouse. Grâce à ce lieu, la Ville rose devient notre base régionale et ce d’autant que nous avons beaucoup de demandes de la part des collectivités pour aider l’Ukraine », précise Tony Tacsin.
Pour l’heure, il est recommandé de donner, dans des cartons indiquant le contenu en anglais, des produits alimentaires (fruits secs conserves, céréales, riz, pâtes, huile, sucre, café, bonbons,…), des produits d’hygiène (brosses à dents, dentifrice, gel douche, papier toilette, liquide vaisselle…) et des soins médicaux (pansements, couvertures d’urgence, gants jetables, bétadine, eau oxygénée, seringue, compresses stériles…) et autres (bâches, sacs-poubelles, lampes de poches…). Par ailleurs, le MIN recherche de bénévoles pour répondre tous les jours sur sa plate-forme téléphonique et trier les dons, le lundi et le jeudi de 11 h à 14 h.



Pour être bénévole au MIN : tel.05.67.22.30.69. Dons monétaires : SOLAAL Occitanie, tel. 07.66.42.49.15.

[Lèche vitrine] Comptoir du Grand Marché : un nouveau restaurant au cœur du MIN de Toulouse

Fri/Mar/J

Alix Drouillat
4 mars 2022 - 11:48
Une cuisine saine et savoureuse, dans un décor convivial et moderne, au cœur des bâtiments industriels du marché MIN à Toulouse : bienvenue au Comptoir du Grand Marché.

Comptoir du Grand Marché Toulouse restaurant
Le Comptoir du Grand Marché vient d’ouvrir ses portes au marché MIN de Toulouse © Comptoir du Grand Marché
Les dirigeants du groupe “À la Une family”, déjà propriétaires du Bistroquet, du Lac du Bistroquet, du Bar à la Une et du Burger à la Une, viennent d’ouvrir un nouvel établissement au cœur du marché d’intérêt national (MIN) de Toulouse : Le Comptoir du Grand Marché.

Le cadre ne s’y prête pas forcément. Le restaurant est entouré de grands bâtiments industriels qui prennent vie grâce au bal des camions de transport. Mais lorsque vous franchissez la porte de la brasserie, vous découvrez un tout autre univers, dans une décoration à la fois chic et cosy.

En s’installant à table ou au comptoir, les clients peuvent commander des plats aussi traditionnels que raffinés. Le bœuf est présenté, dès 5h du matin, dans tous ses états : en tartare, en brochette, en sauce, en entrecôte et même en bouillon asiatique. La carte comporte également des plats à déguster sur le pouce, comme des smashs burgers ou des sandwichs revisités. Et pour les petites faims (ou ceux qui veulent goûter à tout), la cuisine propose des amuse-bouches élaborés, comme des œufs mayonnaises au wasabi, des poêlons de boudins aux pommes ou encore des accras de morue antillais.

Une cuisine en circuit court, très court, à Toulouse

« Depuis la création du groupe, nos établissements s’affairent à proposer un maximum de produits locaux, issus de circuits courts », explique Thomas Chérubin, un des associés du groupe À la Une family. C’est pourquoi se rapprocher encore des producteurs, présents en nombre au MIN, était essentiel pour le restaurateur. « Nous travaillons désormais en étroite collaboration avec nos fournisseurs. Ils viennent boire un café au comptoir le matin, nous pouvons discuter de leurs productions, de leurs difficultés, de ce qui est disponible ou non, de la saisonnalité des aliments », ajoute-t-il.

Grâce à cela, dans les mois qui viennent, les propriétaires de l’établissement comptent modifier leurs formules et proposer de nouveaux plats à chaque saison, en adéquation avec la demande.

Des plats accessibles à tous

« Nous voulons que tout le monde puisse venir manger chez nous. Que ce soit un étudiant, un cariste, un chef d’entreprise, un agriculteur… L’objectif est que le prix ne soit pas un frein », insiste Thomas Chérubin. Les plats proposés varient de 80 centimes pour un œuf dur classique à 26 euros pour un filet de bœuf Rossini, en passant par des frites maison à 4 euros et un tartare de bœuf aux huîtres à 8,50 euros.

Ici, pas de formule “entrée, plat, dessert”. Chacun compose le menu de son choix, à l’heure de son choix, dans un véritable lieu de vie de 140 couverts aux portes de Toulouse.

« Nous avons de très bons retours de nos clients, qui nous complimentent sur la décoration, le cadre et la cuisine », se réjouit le restaurateur.

Faire venir les Toulousains au marché MIN

D’une part, l’objectif du Comptoir du Grand Marché est d’offrir un lieu de restauration moderne pour les éleveurs, les agriculteurs et autres professionnels du secteur qui se rendent quotidiennement au marché de gros pour vendre ou acheter leurs produits. Dans un cadre bien éloigné des restaurants de campagne ou des aires d’autoroutes habituellement fréquentés par les transporteurs.

D’autre part, les propriétaires de l’établissement souhaitent faire connaître le “ventre de Toulouse” au grand public. Car c’est au MIN que la plupart des restaurateurs et des commerçants de la ville se fournissent. Un marché de gros dont l’accès a longtemps été réservé aux professionnels des métiers de bouche. Désormais, pour franchir le grand portail, vous pourrez notamment réservez une table au Comptoir du Grand Marché : un QR code vous est envoyé, il vous servira de sésame.

Un “laboratoire” pour centraliser les préparations

En plus du Comptoir du Grand Marché, l’équipe À la Une développe actuellement un “laboratoire” situé à proximité de l’établissement, au sein du MIN. Celui-ci devrait, sur le long terme, servir à centraliser la production des sauces et des accompagnements proposés dans les différents restaurants du groupe. « Par exemple, l’ensemble des frites, des salades et des préparations de base », détaille le chef. Un service de traiteur devrait également prochainement voir le jour dans ces locaux.

Infos pratiques : 146 avenue des États-Unis, Toulouse. Ouvert du mardi au samedi, de 5h à 1h du matin (selon le service). Réservation sur internet.

Le Comptoir du Grand Marché de Toulouse est ouvert

Fri/Feb/J

Dossier : Circuit Bleu en Occitanie
Le Comptoir du Grand Marché de Toulouse est ouvert
Vendredi 18 février 2022 à 8:00 - Par Alban Forlot, France Bleu Occitanie
Toulouse



En collaboration étroite avec les producteurs du carreau du MIN de Toulouse, ce nouvel établissement est accessible dans un cadre chaleureux, moderne et festif. Huîtres, tartares de bœuf, fromages de chez Xavier, déclinaisons d'œufs, foie gras d'ici... Nous avons testé la carte.

Arnaud Favier et Thomas Chérubin
Arnaud Favier et Thomas Chérubin © Radio France - Alban Forlot
Le Comptoir du Grand Marché est ouvert le lundi, mercredi, vendredi dès 4h et le mardi et jeudi dès 5h. Fermé dimanche lundi soir. En réservant sur le site, vous obtenez un QR CODE pour accéder gratuitement au Marché d'Intérêt National. Au nord de Toulouse, ce bar, brasserie, restaurant a été inauguré jeudi 17 février 2022 au soir avec Thomas Chérubin et Arnaud Favier, co-gérants du groupe à la Une family créé il y a 21 ans par Philippe Canonge. Déjà connus sur la place toulousaine avec Le Bistroquet, le Lac du Bistroquet, le bar à la Une ou encore le Burger à la Une, les "agitateurs de papilles" nous ont ouvert leurs portes sur France Bleu Occitanie.


Laure où sommes-nous ?

Chaque jour à 10h sur France Bleu Occitanie c'est Circuit Bleu, Côté Saveurs.

Au Comptoir du Grand Marché
Au Comptoir du Grand Marché © Radio France - Alban Forlot

Toulouse. Cuisine maison et produits locaux, ce nouveau resto ouvre dans un lieu insolite

Sun/Feb/J

Toulouse. Cuisine maison et produits locaux, ce nouveau resto ouvre dans un lieu insolite
Le comptoir du Grand marché a ouvert début février 2022, à Toulouse. Le restaurant est situé au cœur du MIN, le marché de gros de Toulouse et est accessible à tous.

Le comptoir du Grand marché vient d'ouvrir au MIN de Toulouse.
Le comptoir du Grand marché vient d’ouvrir au MIN de Toulouse. (©Actu Toulouse/ L.F.)
Par Lucie Fraisse
Publié le 6 Fév 22 à 8:06
Actu Toulouse
Mon actu
Suivre
Un péage à l’entrée, de grands hangars, des camions qui défilent… A première vue, le MIN de Toulouse n’est pas forcément un lieu où on peut penser que la convivialité règne. Pourtant, depuis quelques années, la direction du marché de gros situé au nord de Toulouse veut ouvrir les lieux au grand public, afin qu’ils ne soient pas réservés qu’aux seuls producteurs qui y livrent leurs produits les matins à l’aube.

À lire aussi
Marché d’intérêt national. Comment le « ventre » de Toulouse va se développer ces prochains mois
Le groupe A la Une family

Le Min s’est ainsi récemment rapproché d’une entreprise d’événementiel toulousaine pour organiser des soirées et événements insolites en son sein. C’est aussi dans cette optique de faire venir les Toulousains au marché d’intérêt national que l’équipe de A la Une family vient d’y ouvrir un restaurant.

Déjà propriétaires de plusieurs adresses à Toulouse, comme le Bistroquet, le Lac du Bistroquet ou encore Burger à la une, Thomas Chérubin, Philippe Canonge et Arnaud Favier se sont laissés séduire par le challenge et ont ouvert Le comptoir du grand marché en ce début février 2022.

Nicolas Favier et Thomas Chérubin, deux des associés du groupe A la Une Family.
Nicolas Favier et Thomas Chérubin, deux des associés du groupe A la Une Family. (©Actu Toulouse/L.F.)
En partenariat avec les producteurs du MIN

« On reprend les fondamentaux de nos autres restaurants, explique Thomas Chérubin. On propose une synthèse de ce qu’on sait faire tout en s’adaptant à l’idée de ce que les gens peuvent se faire d’un marché de gros avec une cuisine un peu traditionnelle. »

Une cuisine traditionnelle concoctée avec le meilleur de ce que propose le MIN. C’est en effet directement chez les producteurs du grand marché que les équipes du restaurant se fournissent.

« Chaque saison, on propose des recettes avec des produits des producteurs, élaborées avec les producteurs », détaille Arnaud Favier.

Fish and chips, amuse-bouche, viandes en différentes cuissons

Une belle carte d'amuse-bouche est proposée au Comptoir du grand marché.
Une belle carte d’amuse-bouche est proposée au Comptoir du grand marché. (©A la Une family)
Dans l’assiette on retrouve ainsi un fish and chips avec des produits de la mer de l’un des poissonniers du grand marché ou une saucisse de Toulouse cuite à la braise de la maison Lacroix.

Le comptoir du Grand marché propose ainsi une carte d’amuse-bouches, à déguster le long du magnifique comptoir de l’établissement : œufs mimosas en quatre variations, poivrons marinés maison, fingers de foie gras…

A découvrir, aussi une belle sélection de viandes, à manger en tartare, en carpaccio, cuite en bouillon, à la pierre de lave…

Ouvert très tôt le matin

Pour les travailleurs du MIN et les lève-tôt, le Comptoir du Grand marché propose des sandwichs et viennoiseries dès 6 heures du matin, puis des plats bien nourrissants : smash burgers, entrecôte, omelettes…

Les lieux peuvent accueillir jusqu'à 140 couverts.
Les lieux peuvent accueillir jusqu’à 140 couverts. (©Actu Toulouse/L.F.)
Une douzaine de salariés travaillent dans ce nouveau restaurant qui peut accueillir jusqu’à 140 couverts. « Nous devrions renforcer nos équipes et on fera sans doute appel à des professionnels qui sont formés dans les écoles d’insertion du MIN, comme Belles gamelles ou Cuisines Mode d’emploi, détaille Thomas Chérubin. Notre partenariat avec le Min est vraiment fort. »

À lire aussi
Toulouse. Cette association réunit chefs et bénévoles pour concocter des repas aux plus démunis
Ouvert en soirée

Le restaurant est aussi ouvert en soirée. « Quand les clients réservent sur internet, on leur fournit un QR code qui permet d’entrer au MIN gratuitement, précise Thomas Chérubin. Le parking est aussi gratuit. »

Bonne chère, prix raisonnables, facilités d’accès : le Comptoir du Grand marché se donne les moyens pour séduire la clientèle et participer ainsi au rayonnement du MIN.

Infos pratiques :
Comptoir du Grand Marché, au Min, à Toulouse, 146 avenue des Etats-Unis.
Tél : 05 61 47 79 90

#Marché
#Restaurant
Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.